Photo : Claude Grenier  

 

 

 

 

 

Embarcations motorisées ou sur remorque

Toutes les embarcations motorisées ou sur remorque doivent être nettoyées à une des stations de lavage avant la mise à l'eau.*

Pour plus de détails sur les horaires et tarifs pour les stations de lavage, consultez l'onglet tarifs et horaire de la section Tarifs et horaire

Valider le statut de résident

Marche à suivre:

Résidents des municipalités riveraines et partenaires:

  • Inscrivez chacune de vos embarcations en ligne pour obtenir votre carte annuelle résident et un coupon avec code QR;
  • Recevez par la poste la carte et le code QR (prévoir un délai de 5 à 10 jours ouvrables)
  • Utilisez le coupon avec code QR directement à une barrière avant le 1er juin pour une première mise à l'eau sans passer à une station de lavage (devient caduc le 1er juin).

   

Non-résidents locataire de quai à l'une des marinas:

  • Inscrivez votre embarcation en ligne pour obtenir un coupon avec code QR par la poste (prévoir un délai de 5 à 10 jours ouvrables); 
  • Utilisez le coupon avec code QR directement à une barrière avant le 1er juin* sans passer à une station de lavage. Le coupon devient caduc le 1er juin.  

  

Non-résidents, deux options: 

  • Rendez-vous directement à l'une des stations de lavage pour procéder au nettoyage de votre embarcation;
  • Inscrivez votre embarcation chez Pronature Lac-Mégantic pour obtenir votre carte annuelle visiteur (lavages illimités). 

 

Conservez votre coupon pour remettre votre remorque à l'eau afin de sortir votre embarcation.

Pas de coupon, le bateau reste à l'eau! 

 

*Exemption de lavage (1e mise à l'eau avant le 1er juin). Cette initiative est mise sur pied afin de faciliter la mise à l'eau des embarcations ayant été hivernisées. Pour les résidents de Frontenac, Lac-Mégantic, Marston et Piopolis et pour les non-résidents louant un quai à l'une des marinas du lac Mégantic seulement. La deuxième utilisation du coupon avec code QR, pour la sortie du lac, est valide jusqu'au 31 décembre. 

 Photo : Claude Grenier